Fiche métier plaquiste : formation, qualités, missions

par | Juin 20, 2024 | Rénovation

Le métier de plaquiste est essentiel dans le domaine du bâtiment. Ce professionnel intervient principalement dans l’aménagement et l’isolation des espaces intérieurs. Sa mission principale consiste à poser des cloisons ou des faux plafonds pour créer des surfaces planes et optimisées dans un édifice en construction ou en rénovation. Découvrez dans cet article la fiche métier de cette profession.

La formation pour devenir plaquiste

Pour exercer le métier de plaquiste, une formation spécialisée est nécessaire. Le CAP plâtrier-plaquiste est la voie la plus courante pour accéder à la profession. Cette formation se déroule généralement sur deux ans et est accessible après la classe de troisième. Durant cette période, les élèves acquièrent des compétences pratiques et théoriques indispensables au métier. Il s’agit en l’occurrence des méthodes de pose des cloisons sèches, des techniques d’isolation thermique, phonique, de la lecture de plans techniques. À l’issue de leur formation, les titulaires du CAP peuvent directement intégrer le marché du travail comme les professionnels des sites tels que https://www.batinergy.com/plaquiste-toulouse/. Ils peuvent aussi poursuivre leurs études avec un Brevet Professionnel (BP) ou un Bac Pro Aménagement-Finition du Bâtiment.

En complément du CAP, plusieurs autres formations permettent de devenir plaquiste. Parmi celles-ci, on trouve les mentions complémentaires, les attestations de qualification professionnelle ou encore, les titres professionnels délivrés par des centres de formation pour adultes.

Les qualités requises pour exercer ce métier

Le métier de plaquiste n’exige pas seulement des compétences techniques, mais aussi des qualités humaines et physiques essentielles. En effet, poser des plaques de plâtre demande une grande rigueur. Le plaquiste doit donc être capable de découper et d’ajuster les plaques avec précision afin de garantir des finitions parfaites. Un millimètre de différence peut compromettre l’esthétique et la fonctionnalité d’une cloison. De plus, ce métier implique de travailler dans des positions parfois inconfortables et de manipuler des matériaux lourds. Une bonne forme physique s’avère indispensable pour supporter la charge de travail sans risque de blessure.

Un bon plaquiste doit également avoir un certain sens de l’esthétique. En fait, même si sa mission principale réside dans l’installation technique des cloisons et des plafonds, il contribue de manière significative à la décoration et la finition des bâtiments. Comme dernière qualité, ce professionnel doit être capable de travailler en équipe.

Les missions d’un plaquiste

Le quotidien d’un plaquiste est constitué de multiples tâches variées qui vont bien au-delà de la simple pose de plaques de plâtre. Avant toute intervention, le plaquiste commence par analyser les plans fournis par l’architecte ou le chef de chantier. Il prend des mesures précises, prépare les supports et vérifie l’aplomb des murs. Tout ceci a pour but de garantir une installation optimale et conforme aux exigences de qualité et de sécurité. Il se charge aussi de la pose des cloisons et des plafonds. À partir des mesures prises, le plaquiste coupe les plaques de plâtre ou les panneaux muraux selon les besoins et les fixe solidement avec des rails métalliques ou des vis spéciales. Ensuite, il procède à l’enduisage et au lissage des jointures afin de préparer les surfaces à recevoir les revêtements finaux (peinture, papier peint).

Souvent associé à la pose de cloisons, le plaquiste joue un rôle essentiel dans l’amélioration énergétique des bâtiments. Par l’installation de matériaux isolants adéquats, il participe activement à la réduction des pertes de chaleur et à l’atténuation des bruits extérieurs ou entre les pièces. Enfin, divers aménagements spécifiques profitent de l’expertise du plaquiste. Il s’agit entre autres de l’intégration de niches murales, la création de formes architecturales complexes ou l’habillage de poutres apparentes.